• Facebook Clean
  • Twitter Clean

Le cube pris isolément est intéressant si la plaque qui le recouvre est travaillée de manière à converser avec le socle de façon singulière. Il prend toute sa force au sein d’un tout, d’un ensemble de blocs de béton déposés entre vide et  plein, offrant selon la posture du regardeur une vision changeante du tout et de chacun.  Ces blocs nous regardent aussi, et nous interpellent : chacun unique et partie d’un ensemble vivant, arborant fièrement leur altérité, ils ne prennent une réelle existence que confrontés à l’autre, entourés des autres, ENSEMBLE.